EL ULTIMO ALQUIMISTA - Le dernier Alchimiste - Dossier de presse et fiche technique du court-métrage


EL ULTIMO ALQUIMISTA - Le dernier Alchimiste - 
Dossier de presse et fiche technique du court-métrage

Un homme est sur le point de dévoiler un secret si important que de nombreux hommes sont morts pour le protéger et que d´autres tueraient pour le découvrir. Nicolas Caicoya


SYNOPSIS

Pendant qu´un groupe de géomètres cartographie le désert d´Akbar, l´enfant de l´ingénieur en chef découvre une étrange pièce ancienne avec des symboles alchimiques…

Le temps passe et l´enfant devient un archéologue reconnu, Harris, dont le but est de découvrir l’énigme de la pièce enterrée. Et ce moment est arrivé, le mystère si longtemps scellé est sur le point d’être révélé.
Mais personne n’imaginait les répercussions d’une telle découverte. Les bases de tout ce que à quoi nous croyions paraissent vaciller.
Seule une question tourmente son coeur, l’homme commettra-t-il à nouveau les mêmes erreurs?


LES DONNÉES DU COURT MÉTRAGE

C’est le premier court métrage du réalisateur. Seulement 5 jours de tournage. Plus de 2000 kilomètres parcourus. Plus de 250 personnes dans l´équipe. Autoproduction. Le jour de tournage le plus long a duré 14 heures, le plus court 6 heures. Le budget a été, en moyenne, de 9000 Euros par jour. Seulement 6 magasins de pellicule. Plus de 3 ans de travail. 5 Directeurs de Photographie différents…

LE RÉALISATEUR, Nicolas Caicoya

Né à Oviedo dans les Asturies en 1976, il commença à travailler dans une maison de production de publicité pendant qu’il faisait ses études (Image et son à l’Université de Madrid). Assez tôt, il réussit à travailler en tant qu’assistant de réalisateurs comme Federico Bruggia et Pep Bosch. Puis il dirigea les secondes unités de Victor Garcia et Pablo Hermida. A 25 ans, il dirigea ses premiers films publicitaires. A ce jour, il a tourné pour Imaginarium, Atlético de Madrid, Movistar, Warner, Coca Cola, Mc Donalds, Silestone, différentes ONGs, Abc…
Depuis toujours, il voulait travailler dans le cinéma mais son envie de raconter des histoires autant visuelles que techniquement très élaborées l’a obligé a attendre avant de tourner son premier court métrage... Mais surtout, il a attendu tout ce temps pour économiser l’argent nécessaire car aucun producteur n´estimait le projet réalisable.
La gestation du dernier Alchimiste commença il y a plus de 6 ans. Le tournage démarra fin 2003. Du fait de la complexité de l’infrastructure, le tournage n’a pu se terminer que fin 2004 et la postproduction en 2005.


COMMENTAIRES DU REALISATEUR

Même l´apprenti prend conscience qu´il s´éloigne des voies de la nature dès ses premières erreurs, et freine son œuvre. L´orgueilleux, ne voit pas, n´écoute pas. Dans sa fiole, la matière peut résister en permanence car il continuera jusqu’ à ce que TOUT SOIT DETRUIT.

Le Dernier Alchimiste est né d’une réflexion résultant de la lecture de la surprenante conversation qui eut lieu à Paris en 1937 entre Bergier et Fulcanelli. Cet entretien est relaté dans Le Matin des Magiciens.
Tous les jours, on allume la télévision et on regarde perplexe l´œuvre de destruction et de mort que les imprudents de toute foi provoquent. Ils n’ont ni sens, ni loi, ni humanité. Notre fiole, notre planète, est en train d´être dévastée sans pitié. Il est facile pour nous de dire que la responsabilité de tout ce qui se passe appartient à nos dirigeants, mais c’est faux, car ils ont le pouvoir que notre insensibilité leur donne. Les alchimistes nous ont prévenus des dangers résultant de la violation de la nature. Bien que sachant cela, nous avons continué. Mais nous avons encore le temps de réagir, la terre a une grande capacité de régénération. De plus, les changements à réaliser ne nous obligerons pas à nier notre sens de la curiosité ni à renier les avancées technologiques, au contraire, ils nous guideront dans notre évolution car cela est notre destin. Cette évolution doit être une « re-évolution » qui renforce avec chaque nouvelle invention la Loi de la Fraternité. Une Loi qui efface l’orgueil, le racisme et l’égoïsme qui atrophient le cœur. Une loi qui ne peut permettre le développement de la recherche militaire (Selon le OCDE, l’Espagne est le second pays développé qui investit le plus en R&D  militaire, seulement surpassé par les USA), car elle est consciente que lorsqu’un membre de la société est blessé la société entière l’est aussi.

Mon intention avec ce court métrage est de montrer la possibilité d’un changement. Je ne partage pas l’hypothèse de la destruction du monde, mais dans ce cas cela guide ma réflexion. Et si nous étions l’Atlantide de nos héritiers ? Je n’ai pas l’intention d’ouvrir un débat sur l’existence ou non de l’Atlantide. Cela me sert de figure mythique, symbolique. Le futur projette son ombre par anticipation. Peut-être que l’Atlantide n’est pas quelque chose qui est arrivé mais qui arrivera… Un rêve collectif de ce que nous pouvons provoquer si nous continuons à choisir ce qui nous sépare et non ce qui nous unit ( Fission nucléaire vs fusion, haine vs amour, anticonscience vs conscience…). Nous devons changer et nous le pouvons. Le changement est en chacun de nous, et non dans nos gouvernements. Chaque être humain est l’Alchimiste de sa propre vie. La technologie nous ouvre des portes incroyables : la voiture à air comprimé, l’énergie solaire ( en installant des panneaux solaires sur seulement 1% des 10% des terrains désertique que possède notre planète nous pourrions fournir l’énergie suffisante pour couvrir tout les besoins actuels), l’énergie basée sur l’hydrogène, l’énergie libre… D’infinis chemins encore à explorer et que je l’espère nous découvrirons bientôt.
Voila la fiction qui m’attire. Selon les mots de Fulcanelli :
« Quelque chose de fantastique qui n’invite pas à l’évasion mais au contraire, à une plus profonde adhésion »

LE DERNIER ALCHIMISTE n’existerait pas sans l’aide désintéressée de nombreuses personnes. Merci à chacun d’avoir consacré son temps, son travail et sa patience.


 x
ÉQUIPE ARTISTIQUE (Par ordre d´apparition)

Harris Enfant Jonathan López García
Harris Adulte Abilio Fernández
Assistant Harris Sete Ledo de Pablo
Assistante Harris Maria Antonia Rodríguez
Bergier Fernando Andina
Fulcanelli Gabriel Ignacio
Assistante Heimlich Norma Martínez
Heimlich Juan Gea
Enfant Daniel Recio
Mère Esther Cocero
Femme Assassinée Alicia Moreno
Homme Assassiné Carlos Colilla

ÉQUIPE TECHNIQUE

Réalisateur et Producteur Nicolás Caicoya Gallerand
Scénario Alfonso Nogueroles y Nicolás Caicoya
Musique Kaelo del Río y Jose Battaglio
Chefs Opérateurs Paco Femenía, Charlie Gómez,
Angel Iguácel, Miguel Ángel Mora
y Jaime Rebato
Montage Javier Ramos
Direction D´art Javier Lorenzo
Décoration David Murcia y Javier Adorna
Son Carlos Culebras y Carlos Bonmatí
Costumier Jose Barrejón
Effets Visuelles Miopía
Postproduction Miopía, Molinare y Telson
Casting Esther Cocero, Adeene Casting
Producteurs Associées Alfonso Nogueroles y Lee Films
Production Jaime Terol, Jacobo Saiz, Jose Andrés
Hernán, Willy y Lucas Diez
Traduction Philippine Caicoya Robelin y Peggy Olivera

Contact: association.jacques.bergier[@]gmail.com
a